Franck Lloyd Wright, Starchitect!

From January 12 to 26, 2017
Musée d’Orsay, Auditorium level -2
Fee:  6 €

Universally known and probably the most famous American architects, Frank Lloyd Wright has not been exhibited in France since 1977. An original and exceptional architect, his career makes the link between the 19th and the 20th century. Three lectures will be the occasion to invite to the Musée d’Orsay some of the greatest historians of architecture, French and American, to highlight the work of the Guggenheim Museum’s architect.

Frank Lloyd Wright, le premier des starchitects
January 12, 2017 – 6:30 p.m.
Barry Bergdoll, conservateur au Museum of Modern Art, New York et professeur à Columbia University

Pendant une carrière de plus de sept décennies, Frank Lloyd Wright n’a pas seulement réalisé quelque 400 projets – et projeté 600 autres – il a su maitriser les différents medias pour se situer dans la conscience d’un public large à la recherche d’une clientèle, mais aussi d’une place dans l’histoire de l’architecture moderne.  Les journaux, les revues et, à partir des années 1940, les émissions de télévision ont contribué à ce que son nom soit pratiquement synonyme d’architecture. A l’approche de ses quatre-vingt ans, Frank Lloyd Wright a annoncé dans une conférence de presse le projet d’une tour d’un mile de haut pour Chicago, dépassant de loin tous les gratte-ciels réalisés ou imaginés jusqu’alors. Comment comprendre ce geste publicitaire de la part d’un architecte qui, depuis un quart de siècle, a fait campagne pour un projet d’urbanisme dispersé, incarné par la véritable contre-ville qu’est Broadacre City, exposée pour la première fois dans les années trente, point culminant d’une carrière dédiée autant à l’architecture qu’à la construction d’une renommée ?

Les lectures de Frank Lloyd Wright, de l’Atlantique à l’Oural.
Thursday, January 2017 – 6:30 p.m.
Jean-Louis Cohen, Professeur au Collège de France

Entre le début du 20e siècle et sa mort en 1959, Frank Lloyd Wright n’a cessé d’exercer un charme diffus sur l’architecture européenne, forçant tous les représentants des courants novateurs à prendre parti par rapport à ses inventions spatiales, à son esthétique, et au contenu politique implicite de ses projets urbains. Aussi éloquente quant à la problématique de ses exégètes que quant à ses théories et ses projets, la cartographie de ces instrumentalisations éclaire certains des moments décisifs dans la transformation de la culture architecturale du Vieux Monde.

Frank Lloyd Wright et l’œuvre d’art total
Thursday, January 26, 2017 – 6:30 p.m.
Jack Quinan, State University of New York, Buffalo

IN ENGLISH

The idea of treating the home as a total work of art blossomed into a historical phenomenon at the turn of the 20th century as a reaction against 19th century architectural historicism and as a manifestation of the bourgeois culture that accompanied industrialism. Although the industrial movement occurred more or less simultaneously in Europe and North America, Art Nouveau had no significant architectural manifestation in the United States. The prairie houses of Frank Lloyd Wright appear to display the same impulse toward a design totality as that of his European contemporaries yet the results are strikingly different. This presentation will explore the conditions and circumstances that contributed to Wright’s distinctive Gesamtkunstwerk. The Prairie House will be interpreted as a manifestation of Wright’s familial origins, his deep attachment to nature and the American landscape, and his uniquely embodied vision of a new American home.

Learn More »